À quoi sert l’exposition du corps lors des funérailles ?

Autrefois, l’exposition du corps du défunt occupait une place importante dans les rites funéraires. De nos jours, cette pratique est de plus en plus négligée, les gens jugeant qu’il s’agit d’une perte de temps et d’argent. Pourtant, cette occasion de voir l’être aimé pour une dernière fois, aussi pénible cela peut-il sembler, est grandement bénéfique pour le processus du deuil.

Dans cet article, nous aborderons donc les bienfaits de l’exposition pour les personnes endeuillées, l’embaumement précédant celle-ci ainsi que l’incinération la suivant.

Les derniers adieux

L’exposition du corps pendant les funérailles constitue une dernière chance pour les proches de dire adieu à la personne décédée. Ce rituel permet aussi à des gens n’ayant pas eu l’occasion de voir le défunt dans les derniers moments de sa vie, en raison de la distance ou de la soudaineté du décès, de profiter d’un dernier moment avec lui.

Des bienfaits pour le processus de deuil

Selon plusieurs études, l’exposition du corps du défunt serait très bénéfique pour le processus du deuil. Ne pas revoir le corps avant son incinération ou son inhumation pourrait d’ailleurs entraîner un sentiment de regret chez les personnes endeuillées.

En effet, la vue de la personne décédée aide à intégrer la réalité du décès et son caractère définitif, en plus de laisser en mémoire une image apaisante de celle-ci. Ce rituel favorise aussi l’expression des émotions associées au deuil et permet de faire ses adieux.

L’exposition offre également un moment à la famille pour recevoir les témoignages et le soutien des amis et connaissance du défunt qui viennent exprimer leur sympathie.

Est-il nécessaire que le corps soit embaumé pour être exposé ?

L’embaumement permet de désinfecter la dépouille, d’améliorer son aspect au besoin et de préserver son apparence en ralentissant le processus de décomposition. Néanmoins, il n’est pas nécessaire que le corps de la personne décédée soit embaumé pour être exposé. Si une exposition est prévue, elle devra toutefois avoir lieu dans les 18 heures suivant le décès, et ce, en vertu de la loi.

Pour en savoir plus sur l’embaumement, consultez notre précédent article sur le sujet.

Est-il possible d’exposer un corps avant son incinération ?

L’exposition étant un rituel funéraire important pour le processus du deuil, il est tout à fait possible de procéder à celle-ci avant la crémation. De plus, si désiré, et si l’exposition est planifiée plus de 18 h après le décès, la dépouille pourra être embaumée.

Quoi faire s’il est impossible d’exposer le corps?

S’il est impossible d’exposer le corps de la personne décédée, peu importe la raison, ou si cela ne respecte pas ses dernières volontés, un rituel en présence des cendres, de photos et d’objets significatifs du défunt pourra alors être planifié. Cela ne remplace certes pas le corps, mais permettra tout de même d’offrir un apaisement aux personnes endeuillées.

En somme, comme vous l’aurez compris, même si le rituel d’exposition du défunt peut sembler être une épreuve difficile, elle a plusieurs bienfaits pour les personnes en deuil et permet même d’atténuer quelque peu la souffrance associée à la perte.

0