COVID-19 : Cliquez ici pour en savoir davantage sur les mesures prises par notre établissement +

819 565-1155

info@steveelkas.com
7 jours sur 7 | 24h sur 24
cimetière et enterrement

Enterre-t-on durant l’hiver au Québec?

17 / 01 / 2020

Qu’arrive-t-il lors d’un décès en hiver? Peut-on tout de même procéder à la mise en terre d’une personne défunte?

Dans cet article, La Résidence Steve L. Elkas répond à toutes vos questions sur l’inhumation durant la période hivernale.

À chaque cimetière son fonctionnement

Généralement, les grands cimetières procèdent aux inhumations tout au long de l’année, car ceux-ci détiennent la machinerie nécessaire au déblaiement des chemins et à l’excavation des tombes. Cependant, bon nombre de familles choisissent de reporter cette cérémonie au printemps ou à l’été pour des raisons pratiques.

La plupart des petits cimetières, quant à eux, ferment leurs portes durant la période hivernale faute de moyens pour entretenir convenablement les chemins. Certains restent tout de même ouverts aux visiteurs, mais ne font pas d’enterrement. Lorsque c’est le cas, les cercueils sont disposés à l’intérieur d’un bâtiment nommé « charnier ».

Qu’est-ce qu’un charnier ?

Attribué à différents contextes à travers l’histoire, le mot charnier désigne une sépulture contenant plusieurs corps.

« Le charnier a désigné les ossuaires où ont été entassés les ossements de centaines de personnes (pensons aux ossuaires des catacombes de Paris, sous la ville). Il a également désigné les vastes fosses à ciel ouvert où furent entassés les cadavres des personnes décédées pendant les grandes épidémies comme la peste noire au XIVe siècle. Finalement, il désigne également les sépultures de fortune ou les lieux d’entreposage des dépouilles lors de catastrophes naturelles ou de grands conflits armés, afin d’identifier les victimes ou de limiter les risques de contamination.

Dans le contexte des cimetières d’aujourd’hui, le charnier est généralement une pièce d’un bâtiment, ou encore un bâtiment en soi, généralement réfrigéré, destiné à accueillir les cercueils des dépouilles qui ne peuvent être inhumées pendant la saison hivernale, en raison d’un outillage limité ou de l’accès difficile à certaines sépultures. »

David Emond, directeur général
Coopérative funéraire des Deux Rives- FCFQ

 

Pour avoir plus d’information

Pour trouver des réponses à vos questions au sujet de l’inhumation dans la région, toute l’équipe de La Résidence funéraire Steve L. Elkas reste à votre entière disposition.

Vous pouvez également trouver de l’information auprès de votre municipalité ou directement auprès des cimetières concernés.