COVID-19 : Cliquez ici pour en savoir davantage sur les mesures prises par notre établissement +

819 565-1155

info@steveelkas.com
7 jours sur 7 | 24h sur 24

Une histoire des funérailles

10 / 09 / 2020

Les premiers signes de rites funéraires remontent à la préhistoire. Dans des sépultures retrouvées par des archéologues, on retrouve déjà des signes qui laissent croire que des rites accompagnaient le passage vers la mort : les corps sont placés selon une certaine position, recouverts d’un linceul ou encore enterrés avec des objets significatifs. Des fouilles archéologiques ont également démontré qu’on tend rapidement à rassembler les dépouilles au même endroit. Ce sont les nécropoles, les ancêtres, en quelque sorte, des cimetières d’aujourd’hui.

Des rites funéraires célèbres

Les rites funéraires les plus connus sont sans contredit ceux de l’Égypte ancienne. L’embaumement et la momification des rois d’Égypte ont fait l’objet de nombreuses études. Des touristes des quatre coins de la planète se rendent en Égypte pour admirer les plus grands mausolées au monde : les pyramides.

En Égypte tout comme dans la Rome antique, les rites funéraires varient selon la classe sociale à laquelle est associée le défunt. Une classe plus noble invitera à des funérailles plus fastes, qui se conclut par l’incinération. Les classes d’esclaves seront quant à elles destinées aux fosses communes, sans aucune cérémonie.

Plus proche de notre ère

Les rites funéraires ont évolué sans cesse au fil des siècles. Plus près de nous, autour du 18e siècle, les défunts sont exposés dans leur demeure. Les membres de la famille se relaient et « veillent au corps ». Comme le veut la tradition, les endeuillés sont vêtus de noir et ils se rassemblent autour du corps pour réciter des prières. On conserve une atmosphère de recueillement autour du défunt : la musique et les chants sont proscrits et on parle à voix basse. Tout au long de la veillée au corps, la famille endeuillée offre des bouchées, disposées en buffet, aux personnes qui viennent rendre un dernier hommage au défunt.

Fait cocasse, dans plusieurs régions du Québec, le défunt était souvent exposé sans chaussures, ou encore chaussé de pantoufles. Plusieurs croient alors que les chaussures font trop de bruit une fois arrivé au Paradis.

Au début du XXe siècle, des entreprises de pompes funèbres voient le jour et organisent des funérailles. Toutefois, les dépouilles sont toujours exposées dans la maison familiale. Un ruban de tissu noir est apposé sur la porte de la demeure pour indiquer la perte d’un adulte. Le deuil d’un enfant est quant à lui représenté par un ruban blanc.

Jour des morts

Plusieurs religions soulignent le jour des morts. C’est l’occasion de se remémorer la disparition d’un proche et de lui rendre hommage. Au Mexique par exemple, on vient déposer des gerbes de fleurs, de l’alcool, de la nourriture, sur la tombe du défunt, selon ce qu’il aimait lorsqu’il était en vie. Les cimetières deviennent ainsi des toiles multicolores de fleurs de toutes sortes. Des processions sillonnent les rues en chantant.

Plusieurs cultures célèbrent encore aujourd’hui la Toussaint qui est souvent associée au jour des morts. C’est l’occasion de se réunir autour du défunt et de lui rendre hommage.

L’arrivée des salons funéraires

Au Québec, les premiers salons funéraires font leur apparition dans les années 1940. On y accueille les membres de la famille éplorée. On y organise les célébrations en hommage au défunt. On conduit la dépouille à son dernier repos.

Au fil des ans, les résidences funéraires ont développé des services de conseils afin d’aider les personnes endeuillées à traverser cette dure épreuve. Elles conseillent sur les préarrangements funéraires, les mesures entourant la disposition du corps, le type de sépulture, etc. Des conseils très précieux pour toute personne confrontée à un deuil.

Chose certaine, nos rituels, qu’ils soient sobres ou saugrenus, nous permettent indéniablement de mieux traverser l’épreuve de la perte d’un être cher. Plus que jamais, avec la pandémie de covid-19, les rituels funéraires sont un moyen de nous rassembler avec les personnes qui nous sont chères, de nous voir, de partager et de nous soutenir.

Consultez tous nos services d’accompagnement. Notre équipe est à votre disposition pour vous conseiller judicieusement.